Comment se passer la découverte des goûts ?

Voilà un des mystères du bébé. Quand et comment découvre-t-il le goût ? Comment se passe la diversification ? Rassurez-vous, nous allons répondre à vos questions. 

La découverte du goût commence déjà dans le ventre de maman !

Vous risquez d’être surpris, mais un fœtus développe déjà son goût dès sa 7e semaine dans le ventre de maman. Par contre, cela ne sera pas fonctionnel avant la 13e semaine. Dans le dernier trimestre de grossesse, bébé va passer beaucoup de temps à avaler le liquide amniotique, d’autant plus qu’il a un goût sucré. C’est ainsi qu’il va faire ses premières expérimentations en matière gustative. 

Vous devez savoir également que le goût du liquide amniotique va se modifier en fonction de ce que la maman va manger. Alors, maman : n’hésitez pas à varier votre alimentation. 

La découverte du goût après la naissance ?

Vous le savez, en matière de goût, notre langue est capable de différencier le sucré, le salé, l’amer et l’acide. Un nouveau-né est toujours en “cours de fabrication”. Cela signifie donc que tout n’est pas encore mature à la naissance. Ainsi, s’il est capable de distinguer le sucré, cela n’est pas encore la cas pour le salé. Ce goût n’apparaîtra pas avant ses 4 mois. Le sucré lui procurera beaucoup de plaisir et pourra même l’aider à calmer la douleur lors des vaccins. C’est pour cela qu’il est préconisé de donner le sein ou une tétine trempée dans l’eau sucrée dans ces moments peu agréables. 

En tout cas, profitez-en pour lui faire découvrir le plus de goûts possibles avant ses 18 mois, car au-delà, cela risque d’être compliqué. À partir de 2 ans, votre enfant va rentrer dans la phase du non. Mieux vaut donc être prévenu.

La diversification de bébé

Aujourd’hui, les modalités ont un peu changé quant à la diversification alimentaire de bébé. S’il est toujours préconisé d’attendre les 5 mois de bébé, des modifications ont eu lieu en ce qui concerne l’introduction d’aliments dits allergisants. Ainsi, si auparavant les fruits rouges,  les fruits exotiques, les œufs, les fruits à coque et les crustacés étaient à proscrire avant au moins 1 an, voire 18 mois, aujourd’hui, il est préconisé de les introduire le plus tôt possible. Vous pouvez donc les introduire petit à petit dès l’âge de 6 mois. Par contre, respectez toujours un délai de 3 jours, avant d’introduire un nouvel ingrédient, pour pouvoir l’identifier en cas d’allergie. De même, introduisez toujours un aliment par un aliment. 

Vous aimerez aussi...