Comment voyager en avion avec bébé ?

Devenir parents ne doit pas signifier l’arrêt complet de toutes les activités qui ne tournent pas autour de bébé. Au contraire, c’est l’occasion de (re)découvrir des moments et expériences en y incluant votre tout petit ! Vous rêver peut-être de voyager avec votre progéniture, et nous vous aiderons ici à vous conseiller pour faire le nécessaire pour que tout se passe bien, de l’arrivée à l’aéroport à la sortie de l’avion.

Bien préparer son vol

La première étape pour partir sans stress avec son enfant est de prévoir en avance dans quelles conditions vont se passer le vol. Les documents demandés dans les aéroports et l’attente à laquelle vous allez faire face sont à prévoir dans votre planning.

Procédures administratives 

Après s’être renseigné sur l’âge auquel l’enfant est accepté à bord, vous pouvez commencer les démarches. D’abord, il ne faut pas négliger de s’informer sur les différentes obligations existant dans le pays d’arrivée, notamment en terme de papiers à fournir pour les services douaniers des pays par lesquels vous transitez. Lors des voyages à l’interne en France, vous n’auriez normalement pas à fournir de documents spécifiques, mais les compagnies aériennes opérant sur le territoire demandent souvent une pièce d’identité valide. La carte d’identité de votre enfant sera donc très utile à transporter en permanence avec vous, notamment si vous prévoyiez de traverser les frontières. Pour les voyages en Europe, zone Schengen oblige, la carte d’identité vous permet aussi de voyager sans problème. Mais il faudra être plus prudent lors des vols long courriers vers un pays en dehors de la zone européenne : la création d’un passeport est nécessaire pour votre enfant. En plus du passeport, que votre enfant peu obtenir dès son plus jeune âge, certaines destinations vous demanderons un visa spécifique. Le visa obtenu, vous pouvez voyager librement avec bébé sur toutes les destinations ! 

Attention néanmoins si vous voyagez avec un enfant en bas âge dont vous n’êtes pas le parent, une démarche spécifique est à effectuer, en remplissant un formulaire qui vous permet de demander une autorisation de sortie du territoire.

Réservation de vol

Une fois tous vos papiers en main, plusieurs solutions s’offrent à vous pour voyager avec vos enfants. Premièrement, suivant l’âge de votre bout de chou, vous devez ou non réserver un siege : les enfants de moins de 2 ans peuvent ainsi voyager directement sur les genoux de leurs parents, sans payer de place. Mais il peut tout de même être confortable de reserver un second siège, pour stocker les différentes affaires dédiées à bébé dont vous aurez besoin au cours du vol. Si votre enfant est âgé de plus de 2 ans, il aura besoin d’un titre de place, tout comme vous. Mais l’achat est tout de même moins onéreux, puisque le prix représente souvent 70% du prix d’une place adulte.   Dans le cas ou vous ne réserviez pas de place pour votre enfant, car âgé de moins de 2 ans, pensez tout de même à prévenir la compagnie qui vous accueille, car certains accessoires sont nécessaires à la sécurité des tout petits, comme une ceinture de sécurité spécifique se fixant directement sur votre siège.

Pour les vols long courriers, des places spécifiques pour les bébés de moins de 10 kilogrammes sont prévues en début de cabine. En effet, des berceaux fixés directement à l’avion permettent de déposer votre bébé pour qu’il dorme en sécurité. La pré-réservation toutefois devra être effectuée en avance sur le site internet de la compagnie utilisée : c’est seulement au moment de l’embarquement que vous saurez si un berceau vous a été attribué dans l’appareil.

Patienter à l’aéroport 

Les moments durant lesquels vous attendez votre vol peuvent être très importants dans votre préparation, et ils sont à ne pas négliger. Changer le bébé pour qu’il soit à l’aise dans des habits propres avant l’embarquement est une solution à privilégier. En effet, votre appareil peut prendre du temps à décoller ou connaitre des turbulences qui pourront vous empêcher d’accéder aux toilettes. Pour les bébés se déplaçant déjà par eux-mêmes, ce temps d’attente peut être synonyme de jeux de tout type, de découverte de l’aéroport, dans l’espoir de les fatiguer un peu avant qu’ils doivent prendre place dans l’avion pour un temps considérable. Pour passer les différents contrôles de sécurité puis marcher à travers l’aéroport, plusieurs types de transports s’offrent à vous. Vous pouvez donc vous décider entre poussette, pratique mais devant être repliée avant le vol, porte-bébé, qui ne vous laisse pas les mains libres mais qui permet un gain de place, ou de simplement porter bébé dans vos bras. Pour les pièces d’identités et le passeport que vous devrez avoir en tout temps à l’aéroport, il peut être bon de privilégier un moyen de transport avec lequel vous vous sentez vraiment à l’aise.

Durant le vol

Ça y est, il ne vous reste qu’à embarquer dans l’appareil pour quitter le territoire, les brouilles administratives et autres contrôles de sécurité ne sont que des lointains souvenirs. Alors préparez-vous au décollage et organisez l’environnement des enfants pour qu’ils soient le plus à l’aise possible : les vacances ne sont plus très loin.

L’importance du siège

 

La place qui vous a été attribuée par la compagnie, ou que vous avez choisie, détermine plusieurs choses durant le voyage. Si vous êtes près des hublots, la place s’avère plus utile pour porter bébé et se poser contre la vitre pour le confort. En plus de cela, vous pourrez observer durant le voyage la vue à l’extérieur, qui permet de divertir bébé sans utiliser un écran. Si vous vous retrouvez dans un siège près de l’allée, profitez-en pour vous balader avec votre bébé dans les bras dans les allées si votre progéniture refuse de dormir. Ou, s’il s’agit d’un enfant plus grand, vous pouvez le faire marcher quelques minutes pour lui dégourdir les jambes lors d’un vol qui devient un peu trop long. Les sièges avec berceaux, adaptés pour les bébés, ont l’avantage d’être plus spacieux que d’autres places, et vous laissent l’espace d’allonger vos jambes.

Occuper bébé 

Souvent la frayeur des parents lors des vols, c’est qu’on ne veut pas que bébé pleure. Même si c’est naturel que celui-ci s’exprime, voici quelques conseils pour apaiser et garder l’enfant dans le calme. Puisque même lorsque vous ne réservez pas de place pour un enfant en dessous de 2 ans, vous pouvez tout de même prendre des bagages pour lui, autant mettre à profit cet équipement. Dans le bagage cabine que vous prendrez avec vous dans l’avion, vous pouvez mettre des jeux calmes, des livres à lui lire, des coloriages ou encore d’autres divertissements pour tout petits. Pour ceux qui sont un peu plus grand, et qui risque de ne pas passer la majorité du vol endormis, pourquoi ne pas charger des dessins animés et contenus dédiés aux enfants sur tablette, afin qu’ils se concentrent sur autre chose que l’avion. Vous pouvez amener votre propre nourriture pour bébé ou demander à la compagnie un repas, si bébé est capable de manger par lui-même.

Pour terminer, même avec des parents préparés à 100%, il y a toujours des chances pour que quelque chose n’aille pas aussi bien que prévu : un voyage sans accroche ça n’existe pas. Ne paniquez pas, votre enfant dormira sûrement pendant le voyage, et s’il choisit de pleurer, c’est tout simplement naturel ! Les autres voyageurs comprendront la situation et vous pourrez continuer de voyager sereinement avec bébé.

Vous aimerez aussi...