Faut-il s’alarmer des conflits entre les enfants (cours de récré par exemple)

Pas toujours évident de savoir comment agir face à des conflits de cour de récré. Bien souvent en primaire, les conflits vont se limiter à des chamailleries entre copains. Cela n’empêche aucunement d’être attentif. Au collège par contre, cela peut très vite prendre de l’ampleur. Alors comment réagir ?

Comment repérer qu’il y a un souci à l’école ?

C’est là une étape clé : savoir reconnaître qu’il y a un problème et pas seulement des malentendus entre enfants. Autant vous le dire, vous n’échapperez pas aux disputes de cour d’école, car certains n’ont pas voulu jouer ou prêter. Pour ces situations basiques, montrez à votre enfant que vous l’avez entendu. Pas besoin d’aller plus loin. 

Par contre, il est vraiment nécessaire de reconnaître quand des moqueries vont trop loin, jusqu’à l’intimidation et humiliation. Pour s’en rendre compte, il faut être à l’écoute de votre enfant, ce qu’il dit, mais aussi son comportement. 

  • Est-il renfermé sur lui-même ?
  • Mange-t-il toujours avec appétit ?
  • Invite-t-il toujours ses copains ?
  • Ses résultats scolaires sont-ils toujours identiques ?
  • Est-il intégré dans la classe ?

Prendre le temps de comprendre ce qu’il se passe !

Il est important de comprendre les conséquences que cela peut avoir sur la vie de l’enfant. Si un simple accrochage ponctuel n’aura que peu d’incidence, c’est bien différent lorsque cela devient répétitif ou que les humiliations sont intenses. L’enfant risque de perdre très vite confiance en lui et va se renfermer dans sa bulle. Il pourrait lui aussi devenir agressif notamment à la maison, envers vous, ses frères et sœurs ou encore l’animal du foyer. 

Quoi qu’il en soit, vous devez identifier si le conflit ne concerne qu’une personne ou un groupe. 

Agir au plus vite et en proportion avec la gravité de la situation 

Il est important d’agir rapidement, pour que votre enfant ne finisse pas par ne plus rien vous dire. Si votre enfant est au collège, vous devrez également être vigilant aux réseaux sociaux, car ils ont pratiquement tous des téléphones portables. 

Si vous suspectez un problème ou tout simplement pour montrer à votre enfant que vous l’avez entendu, vous pouvez prendre rendez-vous avec l’enseignant référent de votre enfant. C’est la première étape pour régler le problème.

Si malheureusement, cela ne change rien, il vous faudra aller porter plainte. Il est important que chacun prenne conscience de la gravité de la situation (si cela est avéré) et qu’il est impossible de laisser faire. N’oublions pas que ce sont des futurs adultes en formation. Au besoin, vous pouvez changer votre enfant d’établissement, et vous devrez évoquer la situation au nouvel établissement. 

Si vous avez besoin de conseils, 

  • 3020, numéro d’écoute du harcèlement (appel gratuit)
  • Il existe de nombreuses associations et groupes de parole sur Facebook. Votre enfant peut d’ailleurs s’y exprimer plus facilement. 

Vous aimerez aussi...