Comment calmer un bébé qui pleure ?

Un bébé qui pleure, ce n’est pas toujours facile. Des fois, on a du mal à deviner ce dont il a vraiment besoin. Du coup, on a beaucoup de difficulté à gérer la situation. Que vous soyez des parents ou juste des proches à qui l’on confie la garde d’un bébé, cet article vous intéressera. Vous en aurez besoin pour comprendre ce qui se passe quand votre enfant pleure afin d’y voir plus clair.

Pour quelles raisons les bébés pleurent-ils ?

Dès leur naissance, il est tout à fait normal et naturel que les bébés pleurent, car c’est leur moyen de communiquer avec le monde extérieur. C’est une manière pour eux d’exprimer leurs besoins, leurs envies, étant donné qu’ils ne savent pas encore parler. Chacun de ces pleurs a une signification particulière, un message qu’ils veulent nous envoyer. D’où la raison pour laquelle il faut connaître pourquoi ils pleurent.

La première chose dont il faut prendre en compte est qu’un bébé qui pleure veut attirer l’attention. Il a surtout besoin qu’on s’occupe de lui. D’abord, peut-être parce qu’il a faim, qu’il est fatigué ou qu’il ressent une douleur. Dans certains cas, votre bébé pourrait avoir un problème gastro-intestinal et des reflux gastriques peuvent apparaître. Cela ne veut pas dire pour autant que ce soit la seule raison. Un rot, le lait qui ne passe pas très bien… Même un mal de tête peut aussi l’agacer et le rendre difficile à vivre avec ses cris.

Par-dessus tout, vous ne devez pas oublier une chose. Ce n’est pas parce que vous prenez votre bébé dans vos bras quand il pleure qu’il fera de lui un enfant capricieux plus tard. Toutefois, comme le dit le docteur Georges Picherot, il faut faire très attention. Un nourrisson ne montre pas toujours sa douleur en pleurant. La souffrance que celle-ci provoque est intense à tel point qu’il n’arrive plus à exprimer ce qu’il ressent.

L’importance de comprendre les pleurs du bébé

Il est essentiel que les parents sachent écouter et comprendre ce que chacun des pleurs du bébé veut dire. Au début, il vous sera un peu difficile de reconnaître la vraie raison de ses pleurs. Vous arriverez à distinguer s’il s’agit d’un pleur de plainte ou autre chose.

Imaginez que votre bébé pleure et qu’il s’arrête dès que vous le prenez. Ensuite, il se remet à pleurer quand vous vous penchez pour le mettre dans son berceau. C’est tout à fait compréhensible qu’il s’agit là d’un besoin d’attention, de tendresse. Il veut que vous le preniez dans vos bras, car il ne veut pas être seul.

Cependant, ne confondez pas ce cas avec celui d’un pleur excessif. C’est-à-dire quand votre enfant pleure plus de 3 heures par jour pendant toute une semaine. Il faut se poser des questions, car il y a une autre raison à ses pleurs.

D’après les recherches menées par Priscilla Dunstan, il semblerait qu’il y ait un langage universel des pleurs du bébé. Cela peut paraître un peu bizarre, mais les bébés crient de la même façon. Voici quelques-uns que nous vous partageons afin de vous faciliter votre tâche.

Le « Aoh » veut dire « J’ai sommeil », le « Ouin » pour dire qu’il est trop stimulé. Le « Nèh », c’est pour dire aux parents « J’ai faim ». Ce sont juste des exemples, mais au fil du temps, vous n’aurez aucune difficulté à les décrypter petit à petit.

Ce qu’il faut faire pour calmer votre enfant

On se trouve parfois confronté à des situations où l’on a du mal à calmer un bébé qui pleure. Ce n’est pas aussi facile que l’on croit. Afin de vous aider à mieux faire face à cette situation, nous allons vous proposer quelques conseils. Tout n’arrive pas juste par hasard, il faut comprendre le cas de votre enfant avant de le calmer sinon votre effort sera inutile. Vous devez vous poser les bonnes questions.

Peu importe la raison de ses pleurs, prenez-le dans vos bras afin de le rassurer en lui montrant que vous êtes là pour lui. Un câlin est le plus grand remède pour soulager n’importe quelle douleur. Si la cause de ses pleurs est le problème de gaz, un petit massage du ventre fera l’affaire. Le premier réflexe des parents est de s’assurer qu’il n’a pas faim. Il faut également vérifier s’il faut le changer, ou selon la saison, s’il n’a pas trop chaud ou trop froid.

Le docteur Chabernaud qui est un pédiatre urgentiste affirme que les pleurs interminables du bébé font partie du processus naturel de son développement. Les parents doivent apprendre à comprendre et à accepter ce processus pour pouvoir arriver à s’y adapter. Un autre pédiatre, le docteur Mazraai, recommande aux parents d’emmener le bébé se promener en poussette ou en voiture. Cela lui bercera et l’apaisera facilement. Selon l’avis d’un psychothérapeute, Carole Bellemin-Noël, c’est en faisant face aux pleurs de son bébé qu’on devient parent. Dans ce cas, il suffit de mettre le bébé dans un porte-bébé, car le contact avec le corps des parents le rassurera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *