Que faire si bébé ne mange pas

Autour de l’âge de trois ans, le refus de manger et les petits caprices alimentaires atteignent un stade critique durant la petite enfance. Certains aliments, autrefois appréciés, pourraient être rejetés. Les enfants connaissent instinctivement la quantité de nourriture qu’ils doivent manger en fonction des besoins que leurs corps demandent. Depuis leur naissance, ils ne pouvaient refus le lait de sa mère ou le biberon. Cependant, en grandissant, ils pourraient dorénavant affirmer une autonomie selon le type d’aliments spécifiques qui lui plairait. Dans ces périodes, ses parents ont de quoi s’inquiéter et se demandent souvent si son enfant se nourrit convenablement. S’il dispose d’une alimentation complète pour lui permettre une croissance normale et une énergie nécessaire pour ses activités de jeux ? Quelles sont donc les méthodes à adopter ?

Faut-il le forcer?

Le contexte dans lequel vous présenter un repas peut influencer de manière positive ou négative le comportement de votre bébé. Votre attitude doit être détendue. Les enfants sentent instinctivement la tension chez leurs parents. L’enfant sent l’agacement de ses parents, l’envie de se débarrasser au plus vite de cette corvée, et peut réagir en refusant de manger. Il est donc du devoir des parents de rendre le repas agréable et de mettre l’enfant dans un état de jeu. Vous allez donc créer une atmosphère jeu pendant le repas pour motiver le bébé. Le forcer est donc une énorme erreur à éviter. Il se peut aussi qu’il n’ait pas l’appétit pour le moment. Dans tous les cas, vous devez garder à l’esprit que les enfants ne resteront pas longtemps sans manger. Si vous le forcez trop, il pourrait ne plus prendre goût à manger avec vous. Un bébé, ce n’est pas facile à cerner et attention ! Il risque de se montrer plus malin que vous, mais avec des limites bien évidemment. 

Trouvez quelques petites astuces

Il existe plusieurs ruses connues par de nombreux parents pour résoudre le problème d’appétit de leur enfant. Vous pourrez lui faire l’avion ou le train avec la petite cuillère. Ce genre de petit jeu pourrait le ravir et l’obliger à ouvrir la bouche. Vous pouvez réaliser des œuvres d’art ou des portraits rigolos de son repas pour lui donner envie de goûter. Faites-le rire. Effectuer une petite danse, une pirouette qui l’amuserait davantage. Si votre bébé refuse plusieurs fois de goûter à un aliment, n’hésitez pas à le lui présenter plusieurs fois sous différentes formes rigolotes. Faites travailler votre imagination. Un don inné, que surtout les mamans ont lorsque leurs bébés naissent. Par ailleurs, vous pourrez aussi le laisser manger seul certaines fois pour favoriser son autonomie. Et je le redis encore, garder à l’esprit que les enfants ne reste jamais trop longtemps sans manger tant qu’ils sont en bonne santé. Dans le cas d’une maladie avenante, le contexte serait différent.

Varier les aliments

La diversification alimentaire est une période de transition nécessaire dans l’alimentation du bébé avec l’introduction douce et progressive d’aliments en plus du lait maternel. C’est une étape clé pour le développement de l’enfant, tant dans son corps, dans sa tête que dans son assiette avec la découverte des goûts et l’apprentissage des bonnes habitudes alimentaires. 

. La diversification alimentaire permet de commencer à introduire un rythme plus régulier dans les repas pour atteindre progressivement 4 repas par jour quand bébé sera plus grand. Vous devez aussi savoir quand votre bébé est prêt à essayer de nouvel aliment. Votre approche devra être de manière douce et progressive. Certains indices peuvent aider à savoir si le bébé est prêt ou non pour la diversification. Il peut tenir assis avec un appui, sur les genoux d’un adulte, il s’intéresse aux aliments qui l’entourent, il est capable de saisir avec ses mains un objet qu’on lui tend. 

Pourquoi ne pas lire notre article sur la nourriture bio pour bébé ? Vous y trouverez peut-être une solution !

Arrangez-vous pour que votre bébé joue assez pour l’inciter à avoir faim

Un enfant qui refuse de manger

L’heure du repas devra donc être fixée afin d’empêcher votre bébé d’avoir envie de grignoter. Ce qui bien sûr relève de la faute des parents un peu trop naïfs. Les enfants n’ont pas toujours faim à l’heure du déjeuner soit parce qu’ils ont déjà pris un goûter soit ils ne sont pas assez fatigués pour être affamé. La sensation de faim chez les petits est souvent proportionnelle au besoin de leur corps. Lorsqu’ils bougent beaucoup, ils mangent plus que d’habitude. Cela fait partie du processus normal du développement de votre enfant. Votre enfant doit aimer s’amuser et beaucoup même. C’est principalement par le jeu que votre enfant va apprendre à utiliser toutes ses capacités manuelles, intellectuelles, motrices, affectives, sociales, à s’ouvrir aux autres et à s’affirmer. Jouer lui est donc essentiel et le passionne puisque plus il joue, plus il progresse. Donc, laissez-le jouer comme bon il souhaite. Cependant, c’est à vous, les parents de modérer les jeux pour que ce ne soit pas trop agressif tout en lui laissant le choix de ce qu’il aimerait bien faire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *